TOURNOI 8 FEVRIER 2013

111

EN PATRON

 

 8 participants vont s’affronter pour un tournoi qui peut voir Oliver reprendre sa première place mondiale ! Les enjeux sont clairs. Celui qui terminera devant l’autre occupera la 1ère place mondiale. L’autre élément à prendre en considération est le choix des équipes. Tous les pronostics sont ouverts; des rumeurs évoquaient que le choix d’Alexandre se porterait vers une équipe de seconde zone…Qu’en sera-t-il d’Olivier? Les autres participants s’adonnent au fameux jeu de pronostic, des côtes, un peu comme sur bwin avant le démarrage de toutes les rencontres. Les favoris restent les deux premiers du classement. Pour le reste, tout est jouable même s’il convient que Jimmy et Rachid ne partent pas du tout favori.

Tirage au sort :

Madzo (Juventus Turin), Alex (Tottenham), Mika (Milan A.C), Fandzy (Manchester.U), Rachid (P.S.G) Jimmy (Q.P.R), Brahim (Arsenal), Olivier (Naples)

2 semaines auront suffit pour qu’« el maestro » retrouve son rang.

Avec une simple équipe du chapeau 3 il remporte un tournoi qu’il a dominé de la tête et des épaules.

Pendant la phase de groupe seul Fandzy a semblé en mesure de le taquiner.

Cette phase a été remportée par un Fandzy à la forme montante. Il dirige la fameuse équipe de M.U à merveille et tente de  prouver qu’il peut de nouveau venir se frotter au top 5.

Olivier termine second et est le dernier qualifié direct pour les demies finales.

Alex, Mika, Jimmy et Madzo se retrouvent en barrage.

Les 2 éliminés sont Rachid qui « pète » complètement les plombs et quitte la compétition comme un lâche,  quant au dernier éliminé il s’agit de BB.

Incompréhensible, Brahim est éliminé en terminant dernier de ce mini championnat.

Il s’effondre depuis 3 tournois. Que se passe-t-il ? Lui qui produisait un jeu alléchant et virevoltant est tout simplement en chute libre. Ses rêves de première place mondiale s’éloignent de plus en plus, il doit maintenant regarder dans son rétroviseur car sa place sur le podium est menacée par de féroces poursuivants.

 

Les barrages :

Ne vont être qu’une formalité pour Alex qui lamine Madzo, une belle déculottée.

Madzo très faible stratégiquement a été dépassé.

Incapable d’organiser une formation digne d’un grand rendez-vous il ne pourra jamais passer à un niveau supérieur s’il continue ainsi.

L’autre barrage fut plus équilibrer, le surprenant Jimmy remporta le match aller mais se fait « dézinguer » au match retour. Mika a remis les pendules à l’heure et élimine « la feuille »

 

En demies finales :

Olivier mangera Mika, courte victoire 2-1 au match aller, avant un cinglant 5-1 lors du match retour. Mika qui passe comme souvent plus de temps à se plaindre qu’à jouer ne gagnera pas une fois de plus un tournoi dans l’édition 2013.

 

La seconde demie finale verra un Fandzy dépassé par un Alex sûr de lui, 10-2 sur l’ensemble des 2 matchs Fandzy cale juste avant la dernière marche.

 

On retrouve donc en finale un Olivier-Alex, les 2 meilleurs joueurs du moment vont se livrer un duel sans merci, avec tout 2 une équipe du chapeau 3 ils vont se disputer la première place mondiale sur ce match.

Le public s’attend à vivre un match intense de toute beauté, un suspense insoutenable est attendu. On se souvient encore du dernier tournoi ou Olivier l’a emporté aux tirs au but.

Pour le scénario insoutenable c’est manqué ! Le suspense tant attendu n’a pas eu lieu.

img-napoli-lazio-comme-on-se-retrouve-1321611822_620_400_crop_articles-149967

Olivier était dans un grand jour, «el maestro » dans un tel état est injouable. Alex en a fait les frais et a été victime d’un 3-0 net et sans bavure.

Olivier offre au Napoli sa première victoire en tournoi. Il reprend la place de number one et prouve à tous ses détracteurs qui le voyaient sur le déclin qu’il reste au sommet de son art.

Là ou KU avait abandonné après la perte de la place suprême, Olivier récupère son dû dans la foulée.

L’écart qu’il y a entre Olivier n°1 et Alex n°2 est infime, ce duel qui tient en haleine toute la communauté P.E.S n’est pas prêt de s’arrêter.

Olivier qui malgré quelques frayeurs dominait ces dernières années, parfois trop facilement, aurait t’il enfin trouvé un adversaire réellement a sa hauteur?

Mais surtout un adversaire enfin  constant, qui ne s’écroule pas à la moindre difficulté.

 

Récapitulatif classement :

1)      Olivier (Naples)

2)      Alex (Tottenham)

3)      Mika (Milan A.C)

4)      Fandzy (Manchester.U)

5)      Madzo (Juventus Turin)

6)      Jimmy (Q.P.R)

7)      Brahim (Arsenal)

8)      Rachid (P.S.G)

Commenter

comment-avatar

*