Test PES 2013

Bonjour à tous, le voici le voilà le tant attendu test de PES 2013 de la rédaction de blogpes.fr !

Enormément de test sont déjà parus sur les sites web de blogueurs, journalistes jeux video et autres sites de football. Voici donc l’un des premiers tests français d’un site communautaire autour de Pro Evolution Soccer. La presse française n’a pas été tendre avec cet opus contrairement aux sites étrangers plus élogieux à l’encontre de Pro Evolution Soccer 2013. Après plusieurs heures de jeu, le test est finalement prêt. Il s’organisera autour de 5 principaux axes :

  • Le graphisme
  • Le gameplay
  • Les modes de jeu & les licences
  • L’IA
  • L’ambiance générale du jeu

« On garde les bases au niveau du graphisme »

Commençons par le graphisme : ce dernier connaît peu d’évolutions par rapport à l’opus 2012. En effet, Konami n’a pas changé de moteur graphique pour PES 2013 ; le changement est prévu pour PES 2014 qui se verra attribuer le tout nouveau moteur graphique actuellement sur le tout nouveau Metal Gear Solid. Bref, les principaux joueurs sont tout aussi bien modélisés que dans le 2012 ; ainsi on pourra reconnaître facilement Cristiano Ronaldo ( star du jeu ), Lionel Messi et Robben pour ne citer qu’eux.

Les stades sont aussi magnifiques ; la palme du plus beau stade est difficile à décerner mais cela se joue entre le Santiago Bernabeu et le théâtre des rêves de Manchester United ! Nul doute que ces deux stades ainsi que celui de l’Allianz Arena seront les principaux billards utilisés par tous les joueurs de PES !

Comme vous pouvez le constater peu de chose à se mettre sous la dent concernant le graphisme, c’est très similaire à PES 2012 avec quelques modifications apportées mais peu flagrantes à l’œil nu.

« Un gameplay hyper enrichi , une expérience de jeu inégalée et d’un réalisme certain»

Au sujet du gameplay, les choses vont être beaucoup plus concrètes et les nouveautés annoncées autour de PES 2013 se trouvent exactement sur ce point. First Dynamic Touch & le PES Full Control ( Guidage manuel en français)  sont les principales modifications apportées au gameplay de PES 2013. Il est nécessaire de rappeler que le contrôle du second joueur est toujours possible soit en mode « assisté » soit en mode « manuel ».  Premièrement, le guidage manuel apporte réellement une touche de réalisme qui manquait clairement à PES ces dernières années. L’affichage des flèches sur le terrain permet de diriger comme bon lui semble le ballon. Dès la direction sélectionnée, une jauge de puissance « jaune » s’affiche. Attention donc à ne pas se laisser emporter et de gérer au mieux la puissance de ces passes. Du côté des tirs manuels, ces derniers se révèlent extrêmement compliqués à mettre au fond des filets. Un certain temps d’adaptation sera nécessaire avant de pouvoir maîtriser toutes ces nouveautés.
Au niveau des dribbles, ils ont été revus à la hausse ; énormément de gestes techniques sont désormais réalisables et tant mieux pour le spectacle ! Les « sombreros », « les doubles contacts »ainsi que les petits / grands ponts sont autant d’armes offensives à disposition de tous les fans de PES ; à condition bien sûr de passer par le mode entrainement !

Le toucher de balle a été grandement amélioré ! On sait tous que la force de PES réside dans la physique de balle. Tout le monde s’accorde sur ce sujet et dans la version 2013 c’est d’autant plus vrai qu’il est maintenant possible de réaliser des contrôles parfaits. Lors de nos premiers matchs, nous avons été surpris par les contrôles réalisés par les joueurs sur le terrain ; très réalistes et d’autant plus lorsque la fatigue se fait ressentir en fin de match, les pertes de balle se font plus nombreuses. On est donc très ravi que la possibilité de réaliser le bon contrôle soit enfin inclus dans ce PES ; ce qui amène une touche de réalisme au jeu ! Et puis, quel bonheur de réaliser des contrôles de la poitrine, de contrôler un ballon en pleine course ou voire même de faire un contrôle orienté afin de déstabiliser les défenses adverses ! Un vrai régal pour les yeux et pour la construction du jeu.
Enfin, nous souhaitons aborder les hors-jeu. Au jour d’aujourd’hui, avec la règle des hors-jeu passifs, il devient de plus en plus difficile de défendre. Dans PES 2013, les hors-jeu sont fréquents ; mais là où PES se révèle très réaliste c’est dans la phase où les défenseurs lèvent le bras croyant au hors-jeu alors qu’il n’en est rien. Ces situations sont très similaires à ce qui se passe dans le vrai monde du football. Il ne faut pas se leurrer ; défendre va s’avérer réellement compliqué et les attaquants vont pouvoir se retrouver dans des situations très favorables. Nul doute aussi que les joueurs vont râler et tout faire pour déconcentrer les adversaires leur faisant croire aussi au hors-jeu.

Dernier point à aborder au niveau de l’attaque : les frappes ! Les frappes sont plus lourdes mais restent trop souvent cadrées ! Une solution, soit vous passez en mode Full Manuel et là vous allez galérer sinon bidouiller les réglages. Certes, cela facilite grandement l’adaptation au jeu et on ne va pas s’en plaindre ; c’est juste que l’on trouve que l’on cadre un peu trop facilement nos frappes ! Mais de là à les mettre au fond, c’est une autre histoire et nous auront l’occasion d’en reparler dans la partie consacrée à l’IA des gardiens. En tout cas, chose qui est sûre, le spectacle est au rendez-vous et croyez nous, les grosses frappes de Wayne Rooney ou les frappes tout en finesse d’Andrea Pirlo sont respectées à la perfection ! Merci le Player ID !!! On vous conseille fortement de tester les frappes flottantes ; nous avons grandement appréciés cette ajout et niveau spectacle et réalisme, ça apporte la touche de fun en plus non négligeable faut bien se l’avouer !!!

Niveau défensif, là aussi Konami apporte son lot de nouveautés. Il est désormais de défendre en exerçant une double pressions sur la touche « X ». Pour ceux qui étaient habitué au pressing avec « X » ou « [] », ne vous inquiétez cela a été conservé ! Ce double pression permet aux joueurs d’anticiper, de chiper la balle à son adversaire. Défendre de cette façon demande beaucoup de concentration et de finesse. En effet, l’arbitre a le carton très facile dès lors qu’une faute est réalisée avec le double « X ». C’est sur ce point aussi que nous sommes un peu déçus ; contrairement au 2012, où l’on trouvait l’arbitrage un peu laxiste, ici c’est tout le contraire. Nous nous sommes retrouvés plusieurs fois dans la situation dans laquelle lorsqu’on lachait un énorme tacle, un simple jaune était sorti. Or dès qu’une faute était réalisée à l’aide du double X, l’arbitre passe directement au rouge. Plus de souplesse et d’équilibre dans l’arbitrage serait top. En résumé, cette innovation est grandement appréciée !

 « Des équipes licenciées mais un mode communauté absent ! »

Comment le mode Communauté ne peut être disponible avant la sortie du jeu ? Et oui c’est la question que tous les membres de Blog-pes se sont posés ce weekend.  Impossible de concevoir un jeu sans y intégrer le mode de jeu principal, celui de la communauté. En clair, acheter un jeu près de 70€ sans pouvoir créer de championnat /ligue est clairement un point négatif. Chose positive dans l’histoire ; de sources sures, le patch prévu pour mi-octobre règlera cet énorme défaut. Nous conseillons à tout ceux qui souhaitent organiser un championnat avec leurs potes avant cette mise à jour, d’organiser une coupe Konami qui reste à ce jour la meilleure solution en attendant ce fameux mode communauté ! Quant aux autres modes de jeu, ces derniers sont semblables à ce de l’opus précédent. Une petite retouche graphique a été apportée mais rien de transcendant ! Petite astuce, à ceux qui souhaitent faire les différentes mises à jour, rendez-vous dans « Informations » dans le menu « modifier ». Le reste, tout est normal, on retrouve la Copa Liberta Dores, le mode Entrainement et le mode « Compétition ».

Au niveau des licences, on retrouve plusieurs clubs avec les noms officiels du club en lui-même et le nom des joueurs. Konami table avec PES 2013 sur 150 clubs licenciés. On note donc un effort de la part de l’éditeur du jeu de donner toujours plus à ses fans, même s’il faut se l’avouer cela reste insuffisant par rapport à FIFA. Il est important de préciser que PES est réellement un jeu fait pour se jouer à plusieurs ; le plaisir de jouer seul n’est pas le même et c’est notamment dû au manque d’équipes dans le jeu. C’est la raison pour laquelle nous ne comprenons pas la décision de Konami de ne pas inclure un mode communauté offline qui aurait réglé pas mal de souci. D’ailleurs, nous tenons à préciser que sur de nombreux forums, les fans de PES se plaignent aussi de ce problème ! Mais on compte bien sur la réactivité dès mi-Octobre pour nous fournir un mode Communauté digne du 2012 !

« Enfin une IA digne de ce nom »

Place à l’intelligence artificielle ! Vivement critiquée à la sortie du PES 2012, les optimisations apportées en cours de route via les patchs ont grandement amélioré l’expérience des joueurs face à l’IA. Même si des défauts subsistent, l’IA se veut plus coriace. En effet, en mode « super star », il est assez compliqué de déborder l’adversaire ; ce dernier anticipe bien et construit le jeu de manière à poser de vrais problèmes défensifs. On peut regretter une IA un peu molle qui trottine un peu souvent, qui dribble bien (trop bien ???, qui impose un rythme assez lent. Mais bon, on ne va pas se plaindre, surtout lorsque l’on joue en solo, d’avoir un adversaire digne de ce nom et qui nous propose quelque chose de cohérent ! En revanche, les petits défauts se situent sur l’accompagnement des joueurs côté joueur. Les appels de balle dans la profondeur sont rares ; il nous faut systématiquement utiliser R3 pour contrôler le second joueur pour construire de manière optimale nos actions. Sur les phases arrêtées, les mecs comme Messi, Ronaldo ou Pirlo s’en donnent à cœur joie avec leurs coups millimétrés / surpuissants pour d’autres. L’IA a la majorité du temps un temps d’avance sur nous et enchaine les buts sur coups de pied arrêtés.
Concernant les gardiens, il faut l’avouer, c’est une excellente nouvelle de ne plus avoir des passoires ! Dans le 2013, les gardiens sont monstrueux : arrêts réflexes, parades magistrales sur les frappes flottantes, des uns contre uns bien gérés, des sorties autoritaires ! Ce que l’on a moins aimé, ce sont les relances à la main beaucoup trop haute et pour le coup, pas trop réaliste. La jauge de puissance ajoutée lors des dégagements est assez troublante mais se révèle être une arme efficace notamment en contre-attaque. Enfin, dernier point sur les gardiens, faites quelque chose sur l’animation de ces derniers lorsqu’ils sont en possession de la balle et qu’on souhaite les déplacer rapidement, ils se déplacent de manière pas très naturelle, ça reste un détail bien sûr mais quand on teste un jeu à fond on fait attention à tout ! J

« Vous allez aimer jouer à PES 2013 »

Enfin l’ambiance, honnêtement, rien à redire ; l’ambiance dans le jeu avec les diverses musiques très latinos mettent le joueur dans de bonnes conditions. L’ambiance dans les stades est correcte avec certains champs de supporters reconnaissables notamment celui de l’OMJ, du Milan AC, de la Juve… Au sujet des commentateurs que sont Grégoire Margotton et Darren Tullett, peu de choses à leur reprocher ; ils font leur job même si on s’aperçoit rapidement que le plus important c’est le jeu et on y prête plus attention lorsque défilent les heures de jeu !

Voici la note que nous attribuons à PES 2013, je rappelle que le jeu a été testé sur PS3 : 17/20.

Cette note se répartit de la manière suivante : 

L’avis d’Alexandre sur PES 2013 :

  • Sa note : 18/20
  • Les points positifs : beaucoup plus de gestes techniques, amélioration des gardiens (interception, parade), le guidage manuel des passes et tirs. Jeu de plus en plus réaliste
  • Les points négatifs : les transferts pas à jour, bug des derniers sur les frappes enroulées, pas de mode communauté

L’avis d’Olivier sur PES 2013 :

  • Sa note : 18/20
  • Les points positifs : gestes défensifs, la réalisation des centres plus délicate, IA des gardiens.
  • Les points négatifs : arbitrage sévère, frappes facilement cadrables, pas de mode communauté

L’avis de Mathieu :

  • Sa note : 14/20
  • Les points négatifs : pas de mode communauté, arbitrage sévère,

L’avis de Guillaume :

  • Sa note : 16/20
  • Les points positifs : gestes techniques, gestes défensifs (tacles plus réalistes notamment) , de bons gardiens, centres très réalistes
  • Les points négatifs : arbitrage dur, pas de mode communauté

On vous invite à venir échanger vos impressions sur le jeu !

 

Commenter

comment-avatar

*