Tournoi du 1er MAI 2012 de 18H00 à 23H00

 

 

BRILLANT

SANS

BRILLER

 

 

 

Retour de la formule tournoi, 2 groupes de 4, avec les 8 meilleurs mondiaux présents.

Les enjeux sont énormes, si Mika termine devant Olivier il deviendra « the number one » .

Il faut également faire attention à Alex pas très loin au classement général à l’affut d’un louper d’Olivier et Mika.

Le spectacle peut commencer.

Groupe 1 : rythmé par Mats et Mika, les 2 joueurs se livrent un duel sans merci.

Au final, c’est le petit foncoin qui terminera 1er, Mika à un point va devoir passer par les terribles barrages.

La dernière place de barragiste reviendra à Jimmy, il termine un petit point devant Fandzy.

Notre vainqueur de la semaine passée n’a pas rééditée sa performance, il est reversé dans la triste consolante, l’euphorie de la victoire du dernier championnat est retombée aussi vite qu’elle était venue.

CLASSEMENT :

1 Mats (Chelsea) 12 points, 2 Mika (Juventus)  11 points, 3 Jimmy  (Milan a.c) 5 points, 4 Fandzy  (Arsenal)  4 points

 

Groupe 2 : lutte acharnée  entre Brahim et Alex, Olivier et Gui vont se battre  pour la dernière place qualificative.

Olivier est loin d’être à la fête, Guillaume avec son modeste P.S.G est à un cheveu de créer la sensation, à égalité de points avec « el maestro » lors de l’ultime journée.

Brahim qui reçoit Gui remporte le match et s’empare par la même occasion de la 1ere place du groupe qui le qualifie automatiquement pour les demis finales.

Olivier arrache 1 point contre Alex et est donc qualifié oufff  1ère frayeur pour  le numéro 1 mondial qui s’en sort avec  5 points issus de 5 matchs nul.

CLASSEMENT :

1 Brahim (Bayern) 12 points, 2 Alex (Manchester.c)  9 points, 3 Olivier (Inter milan) 5 points, 4 Gui (P.S.G) 4 points

 

LES BARRAGES :

Voici  2 somptueuses affiches :

La première oppose Jimmy à Alex et la seconde n’est autre qu’un  alléchant  Olivier-Mika. Si ça passe pour l’Italien il deviendra numéro 1 mondial, une première depuis 7 ans et demi.

Les journalistes sont impatients, le match aller se déroule chez Olivier. Les 2 joueurs se neutralisent, personne ne veut prendre de risques, le match est un jeu d’échec.

Le temps passe et personne n’arrive à prendre le dessus, un 0-0 logique qui nous promet un match retour de folie.

Dans le second barrage, Alex reçoit Jimmy, il va se passer une chose surprenante.

Jimmy va déployer un football d’une rare efficacité, Alex ne comprend pas 1-0, 2-0 puis 3-0 le néo congolais jubile, il se met à faire sa célébrissime danse depuis son banc de touche, son air arrogant ne le gêne pas, Alex se retrouve humilié devant son public et de se fait à 95% éliminé.

Matchs retours :

Olivier se déplace dans l’enfer de la Juventus, cela ne l’impressionne pas, el maestro en a vu d’autres. Mika qui manque cruellement d’expérience tarde à faire le jeu.

Sanction immédiate il encaisse un but qui va le contraindre à réussir  un retournement de situation s’il veut accéder aux demis-finales.

Mikael n’a plus rien à perdre, il va se battre de toute ses forces, lui qui rêve d’être au sommet du monde ne veut pas vivre sur des regrets, il se jette dans la bataille.

Porter par un stadio d’el Alpi en ébullition il égalise et continu à faire le forcing.

79ème minute c’est logiquement qu’il prend l’avantage, 2-1 Mika est à cette heure ci le nouveau numéro 1 mondial.

Les journalistes sont prêts à rédiger leurs journaux et à écouler  des milliers d’exemplaires.

Olivier est à une poignée de seconde d’être déchu, et là………85ème minute, un ballon mal repoussé par Storari le remplaçant de bouffon, Schneider ne rate pas l’occasion 2-2, Olivier sur son banc à un genou à terre,  l’émotion est trop forte.

Bien sur, plus rien n’est à noter pour les quelques secondes restantes. Olivier s’en sort une fois de plus miraculeusement.

Décidément ceux qui pensaient  qu’il était lassé de sa place de patron ont la preuve qu’il se bat corps et âmes pour garder  son grâle.

Mika n’en revient pas il loupe le coche, furieux il quitte la compétition en criant avec sa moche voix roque.

Cet homme est décidément un mauvais joueur, tant mieux qu’il  n’ait pas atteint son objectif d’être numéro 1.

Son comportement est scandaleux, tout simplement indigne d’un joueur de P.E.S, il est rétrogradé dans les bas fonds mondiaux, le règlement est clair.

La sanction est donc sans appel, la place qu’il occupe désormais est méritée. Il n’avait sans doute pas les épaules pour assumer  un tel statut « le rital » a craqué.

Jimmy-Alex le match retour peut commencer :

Jimmy va nous faire de l’anti football, il veut se contenter de ses 3 buts d’avance.

Il refuse d’aller au bout de ses actions et systématiquement  joue vers l’arrière.

Cette technique stupide ne va pas payer. Alex qui nous gratifie d’une  formation ultra offensive va faire un récital. Il se transforme en « passe muraille ».

1-0, 2-0 puis 3-0 il refait son retard d’une manière surprenante. Jimmy l’homme aux mains tremblotantes ne supporte pas la pression.

75ème minute les joueurs d’Alexandre commencent logiquement à baisser de régime.

Jimmy supporté  par tout un stade va tenter un ultime centre sur son buteur providentiel.

Ibrahimovitch ne frémis pas 1-3, quelques  supporters envahissent  le terrain et se ruent sur Jimmy, le Milan A.C explose de joie, Alex se fait narguer par les fans de Jim en délire.

Le calme a du mal à revenir, les forces de l’ordre un temps débordés rétablissent  la situation, le jeu peut repartir.

Et sur l’engagement devinez……..Alex plante le but du chaos, tout ce cinéma pour rien.

Le « négro » est éliminé à cause certes du but supplémentaire encaissé à domicile.

Mais surtout à cause de sa crédulité et son manque flagrant à adapter un système de jeu performant pour conserver un tel  avantage lors du match aller.

Alex est donc qualifié pour l’étape suivante, il rejoint Olivier-Brahim et Mats.

Jimmy rejoint la détestable consolante.

Olivier-Mika 0-0, 2-2

Alex-Jimmy 0-3, 4-1

 

DEMIS FINALES :

Olivier-Mats, en d’autres temps cela aurait été une finale de rêve, mais aujourd’hui un seul pourra y accéder.

Le match aller est un bon 0-0, de bons duels physiques, un bon rythme de jeu, mais hélas pas de but, le suspense reste entier.

Alex-Brahim, le nouveau numéro 2 mondial contre celui qui y aura été pendant des années, le match va tenir toutes ses promesses.

2-2 au terme des 90 minutes, le spectacle fut de qualité, tout reste possible pour le match retour.

Match retour :

Mats-Olivier, il y a de l’électricité dans l’air, Mathieu a du mal à contenir les assauts répéter d’Olivier qui commence enfin son tournoi.

Une multitude d’actions non concrétisées  privent Olivier d’un avantage mérité.

Mats qui semble perturbé va offrir un but à Olivier, six mètres mal négocié et l’occasion est trop belle pour Forlan qui ne se fait pas prier 0-1.

Olivier continue de dominer la rencontre mais ne va pas réussir à tuer le match.

En fin de partie, Mats parviendra à égaliser mais hélas trop tardivement, 1-1.

Olivier se qualifie grâce au but inscrit à l’extérieur. Stupéfiant il se retrouve en finale d’un tournoi en n’ayant gagné aucun match de toute la compétition, effarant mais bien réel.

Brahim va se contenter du tarif minimum 1-0 chez lui, Alex qui a outrageusement dominer se fait sortir par le vigoureux DJ BB qui s’offre une finale malgré sa dernière place lors du tirage au sort.

Alex-Brahim 2-2, 0-1

Olivier-Mats 0-0, 1-1

FINALE

Tiens !!! Revoilà les artistes, après quelques années de lutte ils prouvent  au monde entier qu’il existe encore des sommets entre ces 2 stars incontournables de P.E.S.

Si l’un est toujours au sommet (Olivier) l’autre peine à retrouver le haut niveau.

Mais Brahim nous offre par  moment quelques coups d’éclat qui font vibrer les foules  (3 victoires dans l’édition 2012, 2ème joueur le plus titré de cette édition à égalité avec Mathieu  et  derrière Olivier)

La partie commence, on remarque d’entrée que Brahim est déstabilisé, il a du mal à trouver ses marques, Olivier marque rapidement. 1-0

DJ BB change plusieurs fois de stratégies et trouve les  ressources pour égaliser  1-1

Olivier continue à diriger la rencontre, Brahim essaie plusieurs combinaisons  mais ses couloirs de prédilection où il aime tant déborder sont bien bloqués.

Olivier qui utilise énormément  Maicon va ajouter un second but. 2-1

Bb tente le tout pout le tout, Olivier joue intelligemment et ne se jette pas dans la gueule du loup. Brahim qui donnera tout sur la fin, se fait prendre à revers en toute fin de match, 3-1 les débats sont clos pour ce soir.

Olivier remporte le tournoi et conserve sa place de numéro 1 mondial en n’ayant gagné que la finale, il nous a déclaré :

« J’ai lutté comme jamais, il n’y avait que des joueurs de très haut niveau, Je vous assure que si Gui était à la tête d’une autre équipe que le P.S.G je ne serrais pas passé.

Si Mikael avait plus d’expériences il m’aurait éliminé.

 Si Mats ne m’avait pas offert un but je ne sais pas si j’aurai atteint  la finale.

Si Brahim avait joué  sa finale plutôt que changer 10 fois de stratégie je ne sais pas si j’aurais été champion.

Mais avec des « si » on refait le monde, donc je savoure un combat de plus que j’ai gagné.

 J’ai constaté que tous les participants souhaitaient  ma perte.

Des alliés se sont transformés en ennemis  jurés.

Ils  s’entrainent tous pour avoir la place du khalife, je repars donc à l’entrainement de plus belle et vous donne rendez vous la semaine prochaine notamment pour la coupe du monde.

Pour moi la première fut maudite, la seconde ma revanche sera inouïe »

Olivier-Brahim 3-1

Olivier à très bien relatés la soirée, effectivement le niveau n’a jamais été aussi serré, les anciens tel que Alex et Mats ont un niveau digne de leur rang mondial.

Gui avec une petite équipe prouve qu’il est toujours à l’affut.

Jimmy malgré une fin de tournoi où il n’arrivait plus à jouer du fait de sa cruelle élimination, est capable de faire trembler les grands et jouer les outsiders.

Brahim re-virevolte, Fandzy malgré une semaine difficile ne cesse de progresser.

Le prochain tournoi avec les équipes nationales suivi de la coupe du monde sont annoncés comme étant la semaine de la décennie.

 

RESULTAT DEFINITIF DU TOURNOI

1 OLIVIER, 2 BRAHIM 3-1

3 MATS, 4 ALEX  1-1 (vt a but mats)

5 FANDZY, GUI 4-0

7 JIMMY, 8 MIKA (forfait mika)

Commenter

comment-avatar

*