TOURNOI DU 7 SEPTEMBRE 2013

images

LA DERNIERE SEANCE

 

 

Le rideau s’est refermé sur l’édition 2013, samedi soir une nouvelle page de l’histoire s’est tournée.

Tous les participants sans exception ont répondu présent et tenaient à être là pour ce dernier tournoi historique.

10 participants se sont affrontés dans un championnat aller retour de toute beauté.

Une fois n’est pas coutume, nous commenceront par le dernier de la soirée.

Guillaume 10 ème (Galatasaray) 1 point en 18 matchs, ce fut catastrophique. Qu’il est loin l’excellent début de saison où il ravit 2 titres pendant les tous premiers tournois. Depuis son retour de suspension un temps d’adaptation était certes attendu, mais à ce point certainement pas.

Aucune ambition, aucun orgueil, il s’est fait laminer dans tous les sens.

Un mélange « Jimminesque » et « Rachidien » l’ont rendu ridicule, ce joueur a t’il encore un avenir au sein de la communauté ?

 

Rachid 9 ème (Naples), les supporters Napolitains regrettent la grande période où Olivier les dirigeait.

« Mais Rachid a progressé » entendons nous, encore heureux qu’il a progressé, comment cela aurait pu être pire ?

 

Jimmy 8 ème (Juventus Turin), la vieille dame s’est vraiment senti dans sa maison de retraite, incapable de finir mieux qu’avant avant dernier, nouveau revers cinglant pour le néo Congolais.

 

Madzo 7 ème (Chelsea) TOUJOURS DERNIER MONDIAL, donc pour lui cette 7 ème place est une performance, des progrès évidant qui doivent désormais lui servir à s’extirper de ce dernier rang mondial qui font de lui la dernière roue du carrosse.

Il joue mieux ok, mais à quoi bon si son classement ne change pas ?

 

Mathieu 6 ème (Tottenham), soirée difficile pour le Foncoin, attention il y a un moment qu’il n’est plus sur le podium mondial, son public commence à s’impatienter.

Victoire manquée la semaine passée, tournoi limite samedi, un entrainement intense est attendu dans la nouvelle édition s’il veut refaire vibrer les foules.

 

Fandzy 5 ème (Manchester.U), tranquille, monsieur milieu de tableau gère. Il y a le haut du classement, le bas et…………. Fandzy. Dans le ventre mou du classement mondial ce n’est ni une chèvre ni un cheval de course. Le compétiteur ne doit sans doute pas être ravi de son rôle mais au moins il n’est pas dans les maraichages du jeu.

L’édition 2013 a été très difficile pour lui, il limite les dégâts. Espérons le revoir au top comme dans la fin de l’édition 2012 où il était resté second mondial quelques semaines.

 

Brahim 4 ème (Arsenal), cette fois sa chance est belle et bien passée (pour le moment).

Il avait une dernière opportunité de devancer Olivier au classement mondial, c’est manqué ! Le connaissant il reviendra encore plus fort dans l’édition 2014. Le numéro 2 mondial devra également faire attention à sa place, il est talonné de plus en plus près. A force de regarder devant on en oublie les requins de derrière prêt à dévorer votre rang.

 

Mika 3 ème (Milan A.C), enfin le vrai Mikael qui enchaine les bonnes perfs est de retour, dommage que son réveil arrive en fin de saison. L’Italien fait à nouveau peur. Son jeu par à coup est difficile à lire. Il place des accélérations soudaines qui le rendent imprévisible.

Aux portes du podium mondial il attend P.E.S 2014 avec impatience. Le retour parmi l’élite semble une évidence.

 

Olivier-Alex, le duel pour le denier sacre.

Alex semble le mieux armé, P.S.G (tu m’étonnes), Olivier avec le Bayern peut compter sur son duo de choc Robben, Riberry.

Alex fera un départ sans faute, Olivier perdra 1 ou 2 points mais reste à l’affut.

 

En général lors d’un championnat les rencontres directes sont souvent révélatrices du futur champion, match aller 2-2, match retour 0-0, le trophée à du mal à choisir son camp.

 

Dans les dernières journées, l’égalité est presque parfaite, même nombres de points, avantage Olivier à 2 buts près grâce à la différence de buts.

 

L’ultime journée arrive et c’est le statuquo.

Alex joue Brahim, Olivier rencontre Rachid. Inutile de préciser que les chéquiers sont de sortie. Olivier motive son meilleur ennemi Brahim, quant à Alex, il promet monts et merveilles au « lent d’esprit » Rachid.

 

Brahim va faire le boulot et ouvrir le score contre Alex, Olivier marque également dans le même temps.

Le suspense va avoir lieu un court instant, Alex va revenir à la marque en seconde période, et Rachid égalisera contre le cours du jeu.

Dans la foulé Olivier rectifie le tire et en plante 2 dans la musette de la Marocaine. 3-1, en faveur d’Olivier, 2-2 score final dans l’autre rencontre.

Bayern-Munich-champion-d-Europe_full_diapos_large

 

Olivier jubile il est venu à bout du grand P.S.G.

« Qu’elle joie gagner le tout dernier tournoi de P.E.S 2013. C’est  une saveur particulière.

18 journées à négocier contre des adversaires qui ont tous progressés est un vrai défi.

Finir devant Alex qui avait le P.S.G relève de l’exploit. En tournoi avec élimination  ça n’a rien à voir, même si ceux qui ont des grandes équipes sont avantagés, ils ne le sont pas autant que dans un championnat »

Pour les spécialistes le titre appartenait à Alex, personne ne semblait en mesure de rivaliser sur la longévité d’un championnat avec le grand Paris dirigé par, doit on le rappeler, l’homme qui fut 2 semaines numéro 1 mondial.

Olivier a ajouté après avoir lu la presse « Mon nom est PERSONNE »

 

Adieu à P.E.S 2013, le bilan de l’édition sera publié dans la semaine.

 

classement mondial 

 
CLASSEMENT ACTUEL JOUEURS DERNIERS TOURNOIS SCORE
1 OLIVIER 15-6-20-17-15-23 96
2 BRAHIM 23-17-7-6-6-6 65
3 ALEX 5-10-5-5-20-15 60
4 MATHIEU 20-4-15-(-2)-17-5 59
5 MICKAEL 5-(-2)-(-2)-17-23-15 56
6 FANDZI 3-20-2-4-4-4 37
7 RACHID 13-4-5-(-2)-5-2 27
8 JIMMY 5-(-2)-(-4)-22-(-5)-(-2) 14
9 GUI (-3)-13-0-2-(-2)-1 11
10 MADZO 1-0-(-5)-3-2-2 3

 

 

Commenter

comment-avatar

*